mercredi 31 octobre 2007

Faire du ciel le PIRE endroit de la Terre !

C'était donc la mission de notre chère compagnie aérienne nationale vendredi matin, alors que j'étais supposée m'envoyer en l'air (hum hum) tout simplement, direction la Germanie, via Amsterdam (pas paske je kiffe les escales mais pask'on fait pas toujours ce qu'on veut dans la vie !)

Ou alors c'était l'épisode 2 de la grande opération "un jour, une emmerde" dont j'ai parlé y a quelques jours et que vu comme j'ai du bol à fond, ben j'y ai eu droit 2 jours de suite ... hippy hey !

Je vous raconte ...

Depuis jeudi, on nous bassine avec la grève du personnel naviguant AF genre de jeudi 25 à lundi 29 ; mais vous inquiétez pas les gens, y a un numéro gratuit pour vous informer ... donc j'appelle une 1ère fois jeudi soir pour voir ... et j'ai vu ... donc tu parles à une madame enregistrée qui dit "oui", "ah ha, je comprends", "d'accord" genre elle comprend pour du vrai ! Incroyable ! Bref, çà tourne en rond et je sais toujours pas si je vais pouvoir partir paske "tous nos opérateurs sont occupés pour le moment" !
Ben voyons ! Franchement, quand tu balances un numéro gratos aux infos du soir, faut s'attendre à ce que 50 000 voyageurs potentiels (à la louche) appellent au même moment donc tu mets un peu plus d'opérateurs sur le coup, nan ?

Bref, j'abandonne, et je retente le lendemain matin (jour du départ) et là, la gentille madame (la vraie hein, pas la robote) elle me dit que "Mais nan faut pas vous inquiéter ma p'tite dame, la grève c'est que pour les vols nationaux et éventuellement certaines villes genre London etc ... mais honnêtement, pour Amsterdam, Hambourg ou Honolulu, y a no soucy, roule ma poule, tu peux y aller à l'aréoport !"

Donc j'y vais, je pars du pays d'ici en carosse avec chauffeur (la classe internationale je sais) ... j'arrive vers 13h30 ... tranquilou ... mon vol part vers 15h25. Sur le tableau, certains vols sont "annulés", d'autres "prévus pour", mais le mien a l'air maintenu, cool.

13h35 : Près des comptoirs d'enregistrement, y a un troupeau de gens qui râlent, qui s'agitent ... donc moi et ma curiosité, on s'approche, et là y a une Madame Vous-inquiétez-pas-je-gère qui court dans tous les sens en expliquant que non elle ne sait pas quels vols vont pouvoir partir, que non on enregistre pas paske çà sert à rien si ton vol il est annulé, que non elle a pas plus d'infos que nous même si elle a un badge AF (et croyez-moi, à ce moment précis, elle en était pas fière fière !), et que oui dès qu'elle en sait plus, elle revient, mais que pour l'instant, seul le vol à direction de Madrid prévu pour avant-hier est (enfin) ouvert à l'enregistrement !

14h30 : Nan désolé, on n'en sait pas plus, reviendez dans 15 minutes si j'y suis, on verra ... "Y a encore des voyageurs pour Madrid ?"

14h40 : 1ère annonce : "Le petit sac à dos rouge & bleu attend sa maman (ou son papa) en zone 4, merci de venir le chercher tut'suite et que çà saute !" Cà n'a l'air de rien mais çà va prendre toute son importance bientôt ... suspense !

15h15 : Là j'me dis que çà commence à sentir le sapin pour mon vol de 15h25 paske même avec la meilleure volonté du monde entier, en 10 minutes c'est IM-PO-SSI-BLE
- d'enregistrer ses bagages
- de ranger ses petites liquidités dans un petit sac en plastique fantastique
- de subir une fouille corporelle à moitié nue (nan mais faut même enlever ses godasses maintenant, où va-t-on !)
- jeter un coup d'oeil vite fait aux boutiques duty-free
- et courir jusqu'à la porte d'embarquement située tout à l'autre bout du terminal comme par hasard.
Et effectivement, c'est pas possible. Vol décalé prévu pour 15h45 ... puis 16h ... puis 16h15 ... J'ai chaud ... j'en ai marre ... Madame Vous-inquiétez-pas-je-gère-et-je-kiffe-mon-job-more-than-ever revient à la charge ... "Vous êtes sûre que vous devez absolument partir ce week end ? Nan paske le week end prochain, çà devrait aller beaucoup mieux ..." Ouaih suis sûre, faut qu'j'y aille vraiment hein, j'suis pas là juste paske j'aime trainer toute l'aprem dans le terminal 2F ...

15h40 : 2ème annonce : "Si tu es jeune et que ton sac à dos rouge & bleu te manque, viens le récupérer en zone 4 ... viite"

16h15 : Toujours pas de vol pour Amsterdam à l'horizon ... par contre, y a encore moyen d'aller à Madrid pour les retardataires, c'est bon on a tout le monde ? on peut y aller ?

16h40 : 3ème annonce : "Mon 1er est un sac qui se porte sur le dos, mon 2nd est rouge & bleu, mon tout a été abandonné en zone 4 et çà commence à bien faire, nan mais ho, est-ce que je laisse trainer mes affaires chez vous ?"

17h00 : Quoi ? Je dois rêver ? Amsterdam, oui c'est moi ... l'enregistrement ? On peut y aller, c'est vrai ? C'est par là ? Oui suivez le troupeau des 500 gens qui devaient partir pour l'autre pays du fromage cet aprem et qui veulent tous rentrer dans le même et unique avion donc ... Quoi ? Qu'entends-je ? Evacuation de la zone 4 ? Pourquoi ? Périmètre de sécurité tout çà, reculez encore, oui tout loin, c'est çà. Donc c'est officiel, le propriétaire du sac à dos rouge & bleu ne le reverra jamais vivant, paix à son âme, il a mourute explosé dans un bruit d'enfer (impressionnant, vraiment !) ... tous les moins de 8 ans se sont donc mis à pleurer ... en même temps ... ambiance ...

17h20 : Enregistrement en 4ème vitesse, Amsterdam I'm coming ! Vite, partir de ce b**del avant que je prenne un chariot à bagages en otage ! Autant vous dire qu'une fois arrivée là-bas, va falloir trouver un plan B paske ma correspondance pour la Germanie, elle est à 17h40 alors à moins de créer une fissure spacio temporelle ...

18h00 : On décolle EN-FIN ! Alleluia, j'y croyais plus ! Et là j'ai une petite pensée de compassion pour tous ceux qui poirottaient depuis 8h du mat, pour le 2ème jour de suite, et qui attendent peut-être encore ?! Le seul point positif, c'est que pour le 1ère fois de ma vie, y a eu que des hôtes de l'air (no hôtesse) et que des plutôt pas moches ! Mais j'étais dans un tel état de stress et d'énervement contre AF que j'en ai même pas profité avec mes yeux ... tant pis.

19hoo : Arrivée à Msterdam (hi hi hi), direction le rayon Correspondance, j'étais heureuse, j'pensais que çà ne pouvait qu'aller mieux, genre je venais d'aterrir dans la Bisounoursie d'
Ashley mais non ... le dernier vol of the day pour la Germanie à 20h45, il est maintenant plein à ras bord, on va vous mettre sur liste d'attente hein d'accord Mamoiselle, donc c'est pas sûr que vous allez partir aujourd'hui ... pi le prob c'est qu'on peut quand même pas vous mettre en 1ère paske vous avez qu'un billet Economy, espèce de pauvresse ! Et là, je vous passe les détails paske c'est un peu violent (Naomi Campbell, sors de ce corps !) ...

Tout est bien qui finit bien, je suis enfin arrivé en Germanie, avec plus de 4h de retard, oui çà aurait pu être pire mais non, j'aurais pas supporté !

Pi j'ai bien rigolé paske en Germanie, c'est les trains qui font grève ... chacun son tour, chacun sa m**de !

Pi si vous êtes gentils, ben p't'être que je vous raconterais mon escapade en Germanie ... faut voir ! ;-)

Sur ce, c'est tout pour le moment.

5 commentaires:

Elise a dit…

Alors là j'admire ta patience et ton self-control !
La suite la suite... Je veux tout savoir sur la Germanie !
Et puis avant profite bien de ta grasse mat'.

C'est Alice ! a dit…

Elise : J'ai trouvé en moi des ressources inespérées de calme et de zenitude, c'est vrai ! Mais bon, j'pouvais rien faire, pi y en a qui étaient en pire situation, et pi les principaux fouteurs de m**de n'étaient pas là donc çà servait à rien de s'exciter !
A l'arrivée, une bonne douche, et une bonne nuit de sommeil, et j'avais retrouvé le sourire !

Lilly a dit…

moi je voyage avec une compagnie americaine en decembre, j'espere juste que c'est pas les controleurs qui feront greve...

Elise a dit…

Et zut, je voulais dire sieste pas grasse mat'. Heureusement que c'est férié aujourd'hui car j'écris n'import' quoi. Bonne journée

C'est Alice ! a dit…

Lilly : C'est des fourbes, ils préviennent pas, suspense jusqu'au dernier moment, partira ? partira pas ? En tout, j'espère que tout se passera bien pour toi ... quoi que, çà pourrait faire une note sympa ! ;)

Elise : Pfiou, n'importe quoi, toi alors ! Mais j'avais bien compris, t'es excusée paske c'est férié ! Biz