mardi 29 décembre 2009

Bilan ...

... 5 jours off ...

... des kilomètres engloutis, et des kilogrammes de foie gras fait maison aussi ... et des bûches ... !

... manger, tout le temps, à la maison ou ailleurs, tant de bonnes choses préparées avec amour ... ma Maman, c'est la meilleure cuisinière du monde entier ! ...

... des cadeaux si patiemment emballés si vite déballés ... des grands enfants autour du sapin ...

... gâtée ... pourrite ... vivement janvier que je me fasse opérer ... j'ai des tonnes de bouquins à dévorer et de DVD à regarder ... quelque chose me dit que je ne vais pas m'ennuyer pendant ma convalescence ! ...

... des sourires, des larmes, des chants de Nowel, des éclats de rire ... une belle complicité familiale ...

... des lumières qui clignotent, de longues promenades digestives sous la neige, dans un tourbillon de flocons ... un rhume en cadeau ...

... un retour dans une voiture pleine à craquer ... avec finalement une capacité insoupçonnée !! ...

Depuis le temps qu'on l'attendait, qu'on le préparait ... Nowel est passé ... tellement vite ! Et c'est déjà terminé !
J'espère que pour vous, tout s'est bien passé.

Pi ce matin ... la pluie ... le réveil ... le travail ... la routine ... dur dur !

Sur ce, c'est tout pour le moment.

mercredi 23 décembre 2009

J'aime pas Noël :(

Naaaaan pas moi, eux !!!

Vu chez Moumoune ...


En v'la 2 qu'ont pas le Christmas Spirit de Nowel dans le dedans de eux-même !

Bonne journée les gens !

Sur ce, c'est tout pour le moment.

lundi 21 décembre 2009

J'ai 10 ans ...

je sais qu'c'est pas vrai ... mais dans ma tête j'avais 10 ans, hier après-midi !

Hier, il a beaucoup neigé ... par dessus tout ce qui était déjà tombé les jours d'avant ... et Doudou et moi, on est un peu comme 2 grands gosses qui ne tiennent plus en place dès qu'on voit de la neige et qu'on n'a pas besoin de prendre la ouature !


A peine levés et petit-déjeunés, on a revêtu nos habits de lumière de neige ... enfin, lui il a mis les siens et moi j'ai mis ... les siens aussi (ouikende joulis-parentesque oblige).
Lookée comme jamais (... c'est pas que les fringues de Doudou n'étaient pas à ma taille et pas vraiment assortis ... mais si, quand même un p'tit peu), me voilà dans le jardin, avec ma moitié, à chahuter dans la poudreuse !

Un beau moment de complicité, de rigoulade et de régression qui s'est terminé par une bataille de boules de neige, quelques roulés-boulés dans l'herbe et un énoooorme bonhomme de neige.

Monsieur et Madame Pingui vous présentent leur petit Bouli :


Sur ce, c'est tout pour le moment.

vendredi 18 décembre 2009

Gogo gadget aux patins !!

Si mardi matin, c'est avec un plaisir non dissimulé que je suis allée travailler (surtout à cause que il faisait 12° dans mon appart sans chauffage sans eau chaude et que la perspective d'un environnement surchauffé me motivait pratiquement plus qu'une prime de fin d'année - pas complètement mais à ce moment précis si !) ...

... ce matin, c'est avec grand plaisir que je serais bien restée au lit ... ou au moins à la maison ...

Une galère pour aller travailler !! Le pays d'ici, c'est quand même un peu la campagne et avec toute la neige tombée pendant la soirée et la nuit, et qui tombait encore ce matin, on a eu la bonne surprise de constater que rien n'était dégagé. Les routes étaient archi glissantes, et y a toujours un crétin pour rouler comme un con et faire chier tout le monde !


Ce matin donc, cramponnée au volant de ma ouature, le chapeau bien enfoncé sur la tête, je suis donc partie à l'aventure, à 2 à l'heure, pas tout à fait mais ce qui est sûr, c'est que j'ai fait mes 10 bornes en seconde !! La troisième vitesse a certes été enclenchée en temps, pi finalement nan !
Rouler tout droit, pas de problème ! Les virages, c'est une autre histoire ! Chassé par ci, dérapage par là, mamaaaan !!!!

Et sur la grande route toute droite qui m'amène sur mon lieu de travail, la seule et unique chose qui m'a empêchée de faire demi-tour pour rentrer fissa au chaud paske quand même, faut être sacrément motiv pour aller bosser dans ces conditions, la seule chose, c'est que dans demi-tour, y a tour ... et çà, c'était trop dangereux et compliqué ! Pas faisable !

Y a pas à dire, la neige c'est vraiment bien ... quand on peut rester chez soi !

Mais au moins, au niveau du level de christmas spirit, j'dois dire que çà aide trèment ! Hiiiiiiiiiiiiiii c'est bientôt Nowel !!

Sur ce, c'est tout pour le moment.


Mais avant de partir, il faudra bien te couvrir je tiens à vous faire partager cette petite vidéo de toute beauté qui, si vous n'êtes pas encore à 100% niveau max du Christmas Spirit, devrait finir de vous convaincre.
C'est une des premières chansons que j'ai appris en allemand étant petite (je suis frontalière d'origine), et je l'ai en tête dès que la neige pointe le bout de son flocon ... elle est très belle, elle me rappelle des souvenirs joyeux ... et même que je savais jouer la mélodie à la flûte en 5ème, si !

Alors oui certes, j'aurais pu trouver une autre version que celle de N.M. ... mais finalement non ! :)

Allez, c'est cadeau !

jeudi 17 décembre 2009

Mission : impossible ?

LA MISSION : décorage du home sweet home avec moulte ornements + installage du mon beau sapin roi des forêts

L'OBSTACLE : un Doudou en pleine séance de Wiiii Resident Evil ... pas du tout disposé à filer un coup de main ... et qui en plusse râle quand on passe devant l'écran de la télé ... un vrai boulet quoi !

LE TRUC QUI AIDE : Enfin, il fait froid, un vrai temps hivernal, avec la neige et le verglas qui nous pendent au nez ! Ambiance ...

L'OBJECTIF FINAL : que le Christmas Spirit y soit dans le dedans de moi-même ! Vaste programme :)

DEGRE de MOTIVATION : gonflée à bloc, au taquet !

Pour mener ma mission à bien et atteindre mon objectif, plusieurs étapes :

ETAPE 1 ... ou le branchage de la lumière de fenêtre ...
C'est la première déco de Nowel que j'ai sorti cette année, il y a quelques jours donc. C'est un très jouli objet à poser sur le rebord de la fenêtre et j'y tiens d'autant plus que c'est mon grand-père qui l'a sculpté lui-même tout seul. L'idéal, c'est de le brancher sur un programmateur qui s'allume et s'éteint tous les jours à la même heure, sauf que le mien de programmateur n'en fais qu'à sa tête ... je dois donc l'allumer et l'éteindre moi-même ... ce que je fais un jour sur deux (nan pas pour préserver l'environnement mais paske j'oublie !)

Lumière



ETAPE 2 ... ou la mise en place du sapin ...
Cette année (encore), le sapin du pays d'ici sera ... rouge et or ... 1) paske j'aime bien et 2) paske je vais pas racheter des boules de Nowel chaque année, ho hé çà va bien hein, au prix que çà coûte !
(remarquez, on n'est pas à l'abri d'un changement d'avis en janvier, lors du grand destockage des décorations de Nowel ... pour l'année prochaine, j'ai envie d'un sapin tout blanc, avec un peu d'argenté ... dixit la fille qui n'a pas le Christmas Spirit cette année mais qui pense déjà à celui de l'année prochaine donc ... fortiche !)
Sapin


ETAPE 3 ... ou les dessins à la bombe de neige sur les vitres ...
Alors çà, c'est un vieux kiff de quand j'étais jeune ... je rêvais de bomber nos fenêtres mais ma maman n'a jamais voulu, j'en étais tellement frustrée que je m'étais jurée de le faire quand j's'rais grande, dans ma maison ... dont acte ! Par contre, d'une année sur l'autre, j'oublie qu'avant de faire mumuse avec le spray à neige, il faut évider les pochoirs prédécoupés et çà c'est siant au possible ...
Je remercie d'ailleurs l'Obstacle (aka Doudou) de sa proposition d'aide, alors que j'entamais le 8ème et dernier pochoir ... juste pour se donner bonne conscience et paske je soupirais lourdement ! Non merci mon coeur, retourne buter du zombie ...

Pochoirs


ETAPE 4 ... ou la finalisation de la déco ...
A coup de petits photophores par ci et de petits pères Nowel par là, le home sweet home a doucement pris des allures de cabane du Père Nowel ... on a frôlé la scène de ménage quand j'ai (malencontreusement ou pas) activé la poupée Père Nowel qui chante très très très fort (et faux) : c'est une horreur ce truc, çà doit être fait pour être offert aux gens qu'on n'aime pas ! je ne le mets jamais en route, sauf pour embêter Doudou, du coup je n'ai jamais changé les piles depuis plus de 5 ans que je l'ai !

Déco


... et c'est à la lueur des bougies, dans la pénombre, que j'ai savouré un thé fumant accompagné des biscuits de Nowel de ma Maman, en admirant mon beau sapin roi des forêts, laissant la flamme et l'esprit de Nowel remplir mon petit coeur de lutine :) ... aux côtés d'un mec en yogging qui grogne en butant des zombies ... *rester con-cen-trée sur ma mission* ...

En parlant de mission, je crois que l'objectif final est presque atteint ... à J-7, je sens que çà monte dans le dedans de moi-même ... encore un petit effort ... il me reste quelques cadals à emballer ... et si on se laissait aller ?


Sur ce, c'est tout pour le moment.

mardi 15 décembre 2009

Alerte Grand Froid Niveau 2

Hier soir, tranquilou, je vaquais à mes occupations ... la télé en fond sonore comme souvent ... "déclenchement du plan Grand Froid au pays d'ici - niveau 2" ... brrr çà, çà veut dire que çà va cailler sévère cette nuit ! ... tiens d'ailleurs, fait frisquet un peu, ici ... *met un pull* ... et vaque vaque ...

... raaaaaah Doudou n'a pas fait la vaisselle du p'tit déj !!! ... j'vais le renvoyer vite fait chez sa mère pour un stage de remise à niveau, tu vas voir ! ... *fais la vaisselle* ... *enfin lave 2 mugs + 2 petites cuillères + 1 couteau ... whaou* ... tiens, elle est pas très chaude, l'eau ... elle est même carrément froide ... mais peut-être qu'elle n'a pas eu le temps de chauffer, vu que je lave tellement vite (et bien) ... bon ok ... re-vaque ...

... *ouverture du courrier* ... p'tain fait vraiment pas chaud dans c'te barraque ! ... check la chaudière ... merdoum ... "voyant rouge allumé" ... pas besoin d'avoir fait polyplomberie pour savoir que çà veut dire que ya quelque chose qui cloche ! ...

... à la recherche du manuel d'utilisation de la chaudière ... "en cas de problème, la chaudière se met en mode sécurité et le voyant rouge s'allume" ... ah ha !! j'avais raison, ya un problème . Trop forte la meuf ! ... "faire risette pour relancer la chaudière" ... *reset* ... "si le problème persiste, vous êtes dans la merde contactez votre technicien" ... le problème a persisté ... il est 20h45 ... on n'est pas couché mes amis ... ma chaudière a décédé, c'est trop porrible !

... *toc toc à la porte* ... raaaaaah p'tain si c'est pour les calendriers j'vous préviens c'est pas l'moment hein !! ... c'est ma voisine ... en doudoune et qu'a pas l'air d'avoir chaud chaud ... "t'as du chauffage ?" ... "nan et toi ?" ... "nan" ... arrivage d'un troisième voisin "pas de chauffage non plus" ... you hou ma chaudière n'est pas mourrute, c'est un problème général donc you hou quoi ! Ah ben si quand même, changer une chaudière, çà fait des frais et c'est pas 50 euros donc bon ... la positive attitude quoi ! ...

... "Allons voir la cuve de gaz" ... deyors ... dans la nuit ... par -2° ... *marmonne* ... "tiens, je rêve ou la cuve est vide ??" ... non non la cuve est bien vide ... sympa ... *fulmine* ... "Allo Bu Ta Gaze ? C'est quoi c'bourdel ??? Comment çà c'est le numéro des urgences techniques uniquement, à n'utiliser qu'en cas de fuite ou autre évènement dangereux susceptible de nuire à ma santé ? Et ma cuve vide, c'est pas une urgence ?? Et que je paye du gaz qui chauffe quelqu'un d'autre, c'est pas une urgence ?? Et que dans l'immeuble, y a des personnes âgées, plein, et des bébés, plein aussi, c'est pas grave ?? (en vrai, on n'a recensé qu'un seul papi, mais bon, hein ...)"

... "Oui madame, je m'en occupe ... non madame, je n'ai pas de livreurs dispo là tout de suite à 21h ... oui sans faute, demain matin première heure ... bonne nuit et pardon"

... elle m'a appelé "madame" et j'ai même pas tiqué (en vrai, j'aime bien qu'on m'appelle madame UNIQUEMENT quand je fais la cliente outrée et que je râle, je trouve que çà passe mieux !) ... y a des choses plus grave dans la vie, genre passer la nuit sans gaz ... et donc sans chauffage ... et donc sans eau chaude ...

Monsieur et Madame Pingui ont donc survécu à leur nuit dans l'igloo ... c'est la première fois de ma vie que çà m'arrive, zéro chauffage ... c'est fun mais je ref'rais plus ! Nan paske c'est pas le soir que c'est dur, il reste la chaleur accumulée dans la journée ... c'est pas la nuit non plus qu'c'est dur, à côté de ma bouillotte humaine (aka Doudou), j'aurais pu dormir en nuisette ... nan c'est ce matin que ce fut duuuur ... à peine réveillée, j'ai pointé mon nez hors de la couette ... glacé instantanné ! Attrapage du gros pull pour réchauffage sous la couette avant enfilage ... et c'est parti ! Courage !!
Jaaaamais je n'ai eu autant envie d'aller au boulot, dans mon bureau à 28° ... raaaah ...

Sur ce, c'est tout pour le moment.

NB 1 : Le livreur est effectivement venu livrer ce matin première heure ... y avait plutôt intérêt ...

NB 2 : Je suis rentrée à la maison à la pause déjeuner pour réenclencher la chaudière, histoire que mon foyer soit un peu plus accueillant ce soir ... tout est rentré dans l'ordre ... çà marche ... çà chauffe !

NB 3 : Je déteste les petits nounours bleus ...

jeudi 10 décembre 2009

Tiens, çà faisait longtemps ...

Ben oui çà faisait longtemps qu'on n'avait plus parlé de mon genou, nan ? Hein qu'c'est vrai ! Avouez, çà vous manquait un p'tit peu de ne pas avoir de nouvelles de ma rotule ...

En vrac donc :

¤ Ayé ... le compte à rebours a commencé ... tic tac tic tac ... dans pile 1 mois, je rentre en clinique ... le 10.01.10 à 10h 15h ! Merci de le noter dans vos nouveaux agendas 2010 ... ce jour-là, mais surtout le suivant (c'est le 11, l'opé) : Avoir une pensée pour l'éclopée :) Vous êtes adorables !

¤ Le 31 décembre, quelques heures avant d'aller fêter dignement la Nouvelle Année, j'ai rdv avec mon dealer anesthésiste ... mon nouveau meilleur ami chargé de me fournir en drogues diverses et variées afin que je sois bien défoncée et plutôt pas trop consciente le jour J ... histoire de pouvoir bien dormir quelques jours avant et surtout arriver zen à l'hosto, faudrait pas qu'ils m'orientent vers le service psychiatrique ... non madame j'vous jure, j'ai rdv en chirurgie orthopédique siiiii !
En vrai, j'ai hâte de le rencontrer, cet homme qui va avoir pouvoir de vie ou de mort sur ma petite personne ... charmant ! ... j'ai la trouille à fond ...

¤ Ma mutuelle accepte très charitablement de couvrir le dépassement d'honoraires de mon boucher chirurgien ... c'est bien urbain de sa part, vu la fortune que je paie chaque mois alors que j'en profite presque jamais ... rien que pour çà, çà vaut le coup de se faire opérer (j'rigole !) ... j'espère qu'au moins j'aurais le droit d'avoir la télé dans ma chambre (là, j'rigole pas !)

¤ J'ai mal au genou en permanence, c'est très agaçant ! Malgré les cachets prescrits par Chirurgien n°2. Donc j'y pense en permanence ... donc j'ai l'impression de sommatiser un peu ... ou pas ... pffffff


¤ Il faut surtout pas que j'oublie d'aller chercher les "cannes anglaises" (çà existe encore ce mot ? le monde entier dit "béquilles" non ?) que le doc m'a prescrit ... j'ai déjà repéré dans ma pharmacie préférée une jolie paire trop belle, noir et violet en taille 38 ... quoi que, j'hésite avec les noir et bleu ... nan violet, definitely violet !

¤ I'm in love with my new kiné ... en tout bien tout honneur bien sûr, vu qu'il est marié et vient d'avoir un bébé, et que j'ai moi aussi en ma possession un Doudou qui va bien ... Après plusieurs tentatives loupées donc, j'ai ENFIN trouvé un vrai kiné, gentil, disponible et efficace ... à 2 pas de chez moi ... trop classe ! Dès la première séance, il a pris le temps de me parler, d'écouter mon histoire, celle de ma rotule et de son grand besoin de liberté de mouvement, il m'a posé plein de questions, il a testé mon genou, il a pris des mesures de mes muscles (siiii, j'en ai !), tour de cuisseau à différents endroits, sans faire de remarques désobligeantes, juste pour comparer mes quadriceps et déceler une éventuelle différence entre les 2, vu qu'il y a un genou qui va bien et l'autre pas, ... bref c'est une crème. A chaque séance, il me demande comment çà va, si les exercices de la fois passée n'ont pas été trop douloureux, il m'explique, me montre ... raaaah kiné validé ! ENFIN !!!

Enfin voilà, tout çà pour dire que même si tout se met doucement en place, j'ai quand même encore du mal à m'y faire ... je me surprends à dire "Si je me fais opérer" ou "Normalement, c'est le 11 janvier" ... donc pour l'instant, çà va.

Mais j'crois que quand j'vais vraiment réaliser ce qui va m'arriver ... çà va flipper sec ! :)


Sur ce, c'est tout pour le moment.


BONUX :

De vous à moi ... le kiné, il m'a fait rigouler dès la première séance ... dialogue :
LUI : Vous êtes déjà venue ici non ?
MOI : Oui, il y a un an environ.
LUI : C'est bien ce qu'il me semblait ... c'est kiki s'est occupé de vous ?
MOI : (avec un sourire gêné) ... euh ... BébéKiné ... (NDLR : of course c'est pas son vrai prénom !)
LUI : (avec un sourire entendu) Et çà c'est bien passé ?
MOI : (gênée ... mais bon, il demande hein !) ... euh pas trop nan !
LUI : (héhé !) Je m'en doutais, on a eu plusieurs patients qui se sont plaint de ses soins ...

Sans déconner !!! Ah ben tu m'étonnes !!!
Bon quand même j'suis gentille, donc j'ai pas chargé le petit, alors j'ai rajouté un "Nan mais il était très sympa hein !"
"Oui oui" qu'il a répondu.
Fin de la discussion ...

mercredi 9 décembre 2009

Relight my fire ... ou la crise existentielle de Nowel

Derrière ce titre à fort potentiel philosophique se cache un drame ... Mes amis, l'heure est grave ... si si j'vous jure, très trèment grave ...

Je ne saurais l'expliquer, c'est bizarre, d'aussi loin que je me souvienne, c'est la 1ère fois que çà m'arrive ...

J'ai pas l'esprit de Nowel dans le dedans de moi-même !!
Mais siiiii c'est grave !

D'habitude, çà me prend tôt, genre dès fin novembre quand les cabanes des marchés de Nowel commencent à fleurir dans les villes ... vite on sort les décorations et on fait le sapin ... Nowel c'est une fête qui me fait des guili-guilis dans le ventre rien que d'y penser ... c'est une fête très importante pour moi ... je me réjouis à l'avance de me retrouver en famille, tous ensemble autour du sapin, à chanter des cantiques de Nowel à tue-tête, en mangeant des trucs succulents préparés par ma Maman, et en essayant de répérer nos cadeaux parmi les paquets entassés sous l'arbre décoré ...

Mais cette année, çà vient pas ... nada ... J-15 et rien ... je comprends pas.

Pourtant, je fais des efforts hein, mercredi dernier, on est allé faire un tour au marché de Nowel ... sous une pluie battante ... mais la magie n'a pas opéré, mes yeux n'ont pas brillé, même la tasse de vin chaud n'a pas aidé ... comme blasée ...

Pourtant, je suis presque à jour dans mes cadeaux, je me suis creusé la cervelle pour trouver des idées originales pour chacun, mais il me manque l'excitation, la frénésie de l'emballage des paquets ... là j'emballe machinalement, mécaniquement, comme une bénévole dans un magasin de jouets ...

Pourtant, j'ai fait ma liste au Papa Nowel, comme chaque année, en commençant comme toujours par "Petit Papa Nowel qui descend du ciel, tu sais que cette année encore, j'ai été cré cré sage ..." ... on ne rigoule pas merci ... c'est vrai !

Pourtant, j'ai hâte d'y être ... mais hier soir, en descendant à la cave, je suis tombée sur les cartons "Déco Nowel" et je me suis dit "ah oui c'est vrai, y a encore çà à faire !" ... genre la corvée ... du coup j'ai mis la 1ère pierre à l'édifice : j'ai branché ma belle déco lumière de fenêtre ... le sapin devrait suivre ... et les dessins à la bombe de fausse neige sur les vitres aussi ... çà va viendre ...

C'est grave docteur ? Nan franchement, j'en ai pris vraiment conscience cet aprem ... et çà me fout les boules ! Je comprends pas ...

Est-ce que ces gros changements à venir dans ma boîte y sont pour quelque chose ? Comment celà va-t-il se passer ? On verra bien ...

Est-ce que la proximité de mon opération fait que j'essaie inconsciemment de ralentir le temps qui passe trop vite ?
Il est vrai que pour mes proches et moi même, ce début d'année 2010 sera chargé sur le plan médical, plus ou moins lourdement pour chacun, et çà doit m'angoisser un peu, au fond ...

Est-ce que c'est la faute à la météo ? J'y suis assez sensible et c'est vrai qu'un bon coup de froid mit un peu de neige, çà m'aiderait sûrement à être dans le mood ... nan paske là, fait presque bon et il flotte des litres et des litres, çà aide pas, moi j'dis !

Tout çà ... mélangé ... on dirait que cette année, j'ai pas trop envie que ce soit déjà Nowel ...

Oh my ! I lost the Christmas Spirit !! Dites moi pas qu'c'est pas vrai ! Nan, çà s'peut pas, pas moi ... pas possible ! J'ai le petit lutin de Nowel de mon coeur qui va bientôt allumer ma p'tite bougie ... j'en suis sûre, il le faut ...

Et vous, vous l'avez déjà dans le dedans de vous-même, l'esprit de Nowel ?


Sur ce, c'est tout pour le moment.

lundi 30 novembre 2009

Pan, dans ta face !

Samedi soir, j'ai pris cher ...

Samedi soir, on a fêté les 40 ans du frangin à Doudou ... ouais mon futur jouli-frère ... genre grosse fiesta mit la famille plusse les potes ... ambiance évènement à gros budget, notamment au moment du giant gâtal option bougies ET feux de bengale ... 'tention, tous à vos postes, à chacun sa mission : la madame du frangin à Doudou ... ouais ma future joulie-soeur ... chargée de porter l'immense bombe caloriesque aux 3 chocolats, mon Doudou armé d'un briquet, chargé de dégainer plus vite que son ombre pour embraser les bougies et les feux de bengale, tous pas en même temps mais presque (non y avait pas 40 bougies, nan mais ouf quoi !) et moi ... préposée à la lumière :)

Nan mais on dirait pas mais c'était une mission trèment importante ! Genre il fallait être hyper synchro, que dès que les bougies s'allument : pof j'éteins ... et que dès qu'il a soufflé les bougies et que les feux de bengale sont mortimers, pof je rallume !
En plusse, y avait 2 lumières donc 2 interrupteurs différents, mission hautement difficile n'est-ce pas ? ... synchronisation des doigts ...

Me voici donc à minuit pile, un doigt sur chaque interrupteur, au taquet pour ne pas me louper (tout le monde a les yeux rivés sur moi ... pression !!) ... quand soudain, je me rends compte qu'il y a dans la pièce une troisième loupiote, que je ne contrôle absolument pas, et qui donc ne s'éteindra pas lorsque j'actionnerais mes 2 interrupteurs ... y avait grave de quoi foutre la soirée en l'air, t'imagines !! Je les entendais déjà : "Rooh tu te rends compte, tout ce qu'elle avait à faire, c'était de s'occuper de la lumière, même çà elle est pas foutue ! Tu crois que çà a à voir avec sa couleur de cheveux ou nan ? "

La goutte de sueur dégoulinant le long de ma tempe, je chuchote alors un "mayday mayday" désespéré, que quelqu'un me vienne en aide ... tellement concentrée sur ma mission que j'étais, je n'ai pas vu qu'une charitable personne, sûrement sensible à ma détresse et soucieuse de ne pas me foutre la honte, s'était levée pour aller éteindre cette lumière qui ne figurait pas sur mon tableau de commande. Je m'en suis rendue compte quand elle est venu me dire : "Madame madame, j'ai éteins la lumière, c'est bon comme çà ?"

...

"Madame" ???????

Nan mais tu plaisantes, j'ai même pas 30 ans et je suis à peine plus âgée que toi, faut pas déconner quand même ! Un peu de respect pour les anciens, nanmého !! T'as de la chance que j'ai les 2 doigts sur l'interrupteur sinon ma main de madame dans ta figure, oui !
Voilà ce que je lui aurais répondu, à cette "jeunette" insolente, si mon moment n'était pas arrivé. Je me suis donc contentée d'un "... euh ... oui, parfait, merci ..."

A peine les lumières éteintes, les bougies se sont éclairées au son d'un "happy birthday" chanté à l'unisson par tous les convives.
Mission accomplie ... mais à quel prix ??!!

Raaaaaaaaaaah çà m'a fait bizarre !
On m'appelle très souvent "madame", surtout au boulot, au téléphone ou dans les emails, c'est la norme qui veut çà, et çà ne me dérange pas, je m'y suis faite, même si à mes débuts, j'avais l'impression qu'on s'adressait à ma mère ...
Mais là, franchement, elle était à peine plus jeune que moi (NDLR : j'ai appris après qu'elle avait 19 ans ... à peine plus jeune donc) ... on aurait même pu être copines ... en fait non !

Quand le "madame" vient de quelqu'un de mon âge ou plus âgé, on dirait que çà fait genre "respect", non ?
Quand çà vient de quelqu'un de plus jeune, je crois que j'entends "vieille madame" ! C'est pour çà ...

Samedi soir, j'ai pris cher donc ... au moins 20 ans dans la face !!

Sur ce, c'est tout pour le moment.
J'vous laisse, j'ai rdv pour une injection de boutox dans 10 minutes !

vendredi 27 novembre 2009

Ya qu'les imbéciles qui ne changent pas d'avis

François 1er disait ... 'tention, c'est le moment culture - confiture du jour :) ... "Souvent femme varie" ... comme quoi, nous les femmes (nous le charme), on change souvent d'avis gna gna gna ...

Permettez-moi de vous dire que Môsieur François 1er était un sacré hypocrite (ouais carrément, çà balance au pays d'ici) !!!
Nan paske certes, femme varie, mais sur des sujets sans conséquences et plutôt futiles en général.

Exemple concret :
"Whaou !! Elles sont trop belles ces bottes couleur camel !! Il me les faut, c'est obligé, tellement c'est pile ce que je recherchais !!!"
... 2 minutes plus tard ...
"Quoi ? Vous les avez en noir aussi ? Haaaaaan nan en vrai c'est celles-là que je veux, le noir c'est indémodable et çà va avec tout, et c'est tellement plusse classe ! C'est les bottes de mes rêves, je les prends !"

Voyez ?! Cà, messieurs, çà ne s'appelle pas "varier", çà s'appelle "prendre son temps pour prendre la meilleure des décisions" ... c'est comme çà, c'est la vie et çà n'a aucune autre conséquence que de vous agacer ! Mais bon, si ce n'est que çà, c'est vraiment pas grave.

Alors qu'un homme, quand çà varie, çà fait pas semblant. C'est pas juste "slip ou caleçon", "frites ou purée" ... non non, un homme, çà change son fusil d'épaule à la moindre difficulté, et sur des sujets plus importants, plus graves ...

Exemple concret :
Si vendredi dernier, en fin d'après-midi, alors qu'on était en route vers Lille pour passer le ouikende avec 2 couples d'amis, j'avais demandé à Doudou : "Mon p'tit coeur de beurre, on fait un bébé ?" ... il m'aurait répondu direct, du tic au tac : "Mais carrément mon amour, où tu veux quand tu veux, rien ne me ferait plusse plaisir, tu veux qu'on s'arrête à la prochaine aire ??" ... je résume mais en gros, c'est çà.

NDLR : il faut savoir que Doudou, baby speaking, il est au taquet, dans les starting blocs, et il n'attend qu'un seul mot de moi pour enclencher le processus de fabrication ... et moi, j'suis pas prête de parler ;)

Bref ... le ouikende se passe, tout va bien, on s'éclate, c'est la fête ...

NDLR : j'ai oublié de préciser que les 2 couples avec qui ont a passé le ouikende ont chacun un exemplaire de baby ... on avait donc d'un côté BabyBoy, 1 an au compteur, une bouille de chérubin à croquer, souriant, fun et pas farouche ... mais ... oui y a un mais ... en pleine période "si ma mère disparaît de mon champs de vision je vous préviens je hurle à la mort" mit option "j'ai les dents qui poussent, sortez-moi de là" ! Et de l'autre côté, BabyGirl, petite fleur éclose depuis à peine 4 mois, douce, calme, une poupée qui ne bouge pas et qui sourit, fascinée par BabyBoy qui fait l'andouille ... mais ... ben oui forcément ... qui n'a pas encore trouvé son rythme de dodo, alors que sa tessiture, elle maîtrise plutôt bien, surtout dans les aigus !!

Je disais donc : le ouikende se passe, et dimanche matin ... aux aurores (vers 8h30 du matin donc) ... mon Doudou ouvre les yeux ... je le regarde ... il me regarde ... et là, j'ai su, j'ai compris : il avait changé d'avis !!
Paske un baby, çà n'a pas la même notion de "grasse mat'" que lui (vraiment pas), et que dimanche ou pas dimanche, les clairons se sont mis en route vers 7h, en stéréo (alors qu'il en avait rêvé, de ces 2 grasses mat', après sa semaine éreintante !)
Paske même si l'appart est grand, et que chaque couple avait sa chambre, on n'a pas pu y échapper,
Paske même avec les boules Quies (sorties la 2ème nuit, dans un élan de survie), on entendait les cris et les pleurs, atténués certes, mais pas complètement,

A ce moment, et c'est là toute la force et l'intensité d'un regard, je savais que je n'avais pas besoin de lui poser la question ...

... mais je lui ai posé quand même, avec un grand sourire :
"Mon amour, on fait des bébés ??"

Et là, tout en s'enroulant dans sa couette, l'oreiller sur la tête, je l'ai entendu marmoner :
"Ha non hein, hors de question ! Pas avant au moins 5 ans !!"

Très très souvent homme varie ... CQFD !

Sur ce, c'est tout pour le moment.

jeudi 26 novembre 2009

Imaginarium ... delirium !

Hier soir avec Doudou, on est allé au ciné ... non pas que les sorties de cette semaine soient particulièrement excitantes, mais bon, j'avais des chèques ciné qui s'autodétruisent le 30, et ce ouikende, on a autre chose à faire ... donc bon.

Dans l'aprem, j'avais tout bien préparé (oui une sortie ciné, çà se prépare : horaires, bandes annonces, choix du film, ...) et sur la douzaine de films dispo à la séance du soir bonsoir, j'ai isolé mon top 3 ... qui est rapidement devenu un top 2, nan paske "Le Nowel de Scrooge", j'étais pas plus convaincue que çà, je l'avais mis surtout pour Doudou, qui par la suite m'a confirmé que "bof, non" ...

Il fallait faire un choix : "L'imaginarium du Docteur Parnassus" ou "Rapt", rêve ou réalité, poésie ou stress, ... et même si Yvan Attal me promettait de belles poussées d'adrénaline et une tension palpable, j'ai décidé de partir en consultation avec le Docteur Parnassus.


NON, Johnny Depp et Jude Law au casting n'y sont ABSOLUMENT pour rien, n'insistez pas, je nierais tout en bloc. En vrai, ce film m'attirait depuis sa sortie, Moumoune avait éveillé ma curiosité en nous dévoilant la bande annonce, et l'histoire autour de la disparition tragique de l'acteur principal, Heath Ledger, m'a vraiment donné envie d'en savoir plus.


Mais avant d'aller plus loin, voici le synopsis d'Allociné :


Avec sa troupe de théâtre ambulant, " l'Imaginarium ", le Docteur Parnassus offre au public l'opportunité unique d'entrer dans leur univers d'imaginations et de merveilles en passant à travers un miroir magique. Mais le Dr Parnassus cache un terrible secret. Mille ans plus tôt, ne résistant pas à son penchant pour le jeu, il parie avec le diable, Mr Nick, et gagne l'immortalité. Plus tard, rencontrant enfin l'amour, le Docteur Parnassus traite de nouveau avec le diable et échange son immortalité contre la jeunesse. A une condition : le jour où sa fille aura seize ans, elle deviendra la propriété de Mr Nick. Maintenant, il est l'heure de payer le prix... Pour sauver sa fille, il se lance dans une course contre le temps, entraînant avec lui une ribambelle de personnages extraordinaires, avec la ferme intention de réparer ses erreurs du passé une bonne fois pour toutes ...


Bon, comme çà, on ne dirait pas, mais c'est un conte fantastique, farfelu et décalé qui vous titille l'imaginaire. Une bande de saltimbanques comme échappés du XVIIIème siècle, en costumes burlesques, dans une roulotte bringuebalante, dans le Londres d'aujourd'hui, avec ses fêtards alcoolisés et ses flics en gilet jaune. Vous me direz, y a comme un décallage, et vous n'auriez pas tort. Mais c'est çà qui est bon.


Esprits cartésiens s'abstenir donc ... ou du moins, lâcher-prise obligatoire pendant 2 heures ! C'est le genre de film où, selon moi, il ne faut pas se poser de questions sur ce qui est possible et ce qui ne l'est pas, il faut être prêt à tout oublier, tout laisser derrière soi, à accepter de lâcher la rampe pour s'évader et pénétrer dans un tourbillon, une parenthèse hors du temps. J'avoue, au début, j'ai eu un peu de mal, c'était un peu trop "spécial" pour moi, j'ai mis un peu de temps à "rentrer" dans l'histoire (oui je suis à tendance cartésienne). Pi finalement, çà vient tout seul, on s'abandonne, on passe de l'autre côté du miroir ...


Un mot sur le réalisateur ...


Terry Gilliam, je le connais bien de nom, mais je n'ai pas vu beaucoup de ses films ... en fait, je crois que je n'en ai vu qu'un, voire un et demi : la moitié de LasVegasParano et, en entier, L'armée des 12 singes, qui figure au palmarès de mes films préférés, on va dire dans le top 10. C'est tellement dingue et complexe que j'ai du le regarder 2x pour tout comprendre (le premier qui dit que c'est paske je suis conne, il sort !) ...


Un mot sur les acteurs ...


Lily Cole : Cette jeune actrice au visage de poupée de porcelaine joue la fille du Dr Parnassus. Inconnue au bataillon, je dirais que personne d'autre qu'elle n'aurait pu jouer ce rôle. Elle a une bouille si ... particulière ... qui colle si bien avec le personnage et l'ambiance du film ... parfait, excellent choix ! Et je viens de voir qu'elle tiendra le rôle d'Alice dans le film (?) Phantasmagoria de Marilyn Manson ... que çà ne m'étonne même pas ! Cette petite (elle a tout juste 21 ans, par rapport à moi c'est petite !) est unique, et je suis hyper jalouse de ses cheveux ... et de la robe rouge qu'elle porte à la fin du film.


Heath Ledger ... qui devient Johnny Depp ... ou Jude Law ... ou Colin Farrell : par un tour de passe-passe, le réalisateur réussit à "surmonter" la disparition de son acteur et à nous embrouiller l'esprit par la même occasion. La ressemblance physique est troublante et on se surprend parfois à se demander qui est à l'écran, Heath ou Johnny ? à moins que ce ne soit déjà Jude ... flippant !


Quel beau moment j'ai passé ! C'est sucré, c'est drôle, c'est émouvant, une bonne dose de poésie et de joyeux bordel dans nos vies bien rangées pleines de responsabilités ... C'est parfois tellement psychédélique qu'on a l'impression d'être sous l'influence de substances illicites ;)


Mon seul petit regret, c'est de n'avoir pas pu le voir en VO, je pense que çà aurait été tellement plusse délicieux ... c'est vraiment le genre de film qui supporte mal la VF ... ya qu'à voir la bande annonce ... mais bon, life is life !


Sur ce, c'est tout pour le moment.

vendredi 20 novembre 2009

Et 1, et 2, et 3 ... c'est trop !

Non, vous ne rêvez pas, on va bien parler de foot ...
Non, je ne surfe pas sur la vague DU sujet du moment dont absolument tout le monde parle ... football ... handball ... même combat ! ;)
Non, je n'ai pas d'avis sur la question ... enfin si, quand même un peu ... mais pas pour les raisons auxquelles vous pensez ... m'enfin je ne veux pas ajouter à la polémique ... mais quand même ...

Non paske moi, mercredi soir, j'y étais !! (et de 1) En direct live du Stade de France, pour la première fois de ma vie, et plutôt bien placée en plusse ! Depuis des jours qu'on a nos places, j'étais surexcitée d'y aller, j'adore l'ambiance des stades, c'est tellement mieux qu'à la télé, alors là, imaginez : pour un match avec un tel enjeu !!

Ça a commencé dans le RER : des Bleus avec le sourire, armés de drapeaux et autres banderoles, écharpes tricolores au cou et rayonnants de confiance en leur équipe.
Et des Verts, motivés comme jamais pour partir au combat et gonflés à bloc pour décrocher la victoire, chapeaux rigolos vissés sur la tête et bières à la main, ils t'ont collé une de ces ambiances dans les couloirs du RER, un truc de malade !
Tout çà faisait vraiment plaisir à voir ... j'avais hâte !
L'excitation est montée d'un cran quand au sortir de la station, le stade s'est profilé à l'horizon. Nous nous sommes fondus dans la masse des supporters verts et bleus qui avancaient en ordre dispersé, au milieu des stands de frites-saucisses et de produits dérivés.
Nous y voilà, on entre dans l'arène et là, le choc : c'est immense !!! C'est énorme !!! Les joueurs qui s'entraînent sur la belle pelouse, l'éclairage, le boum-boum des tam-tams, et environs 80 000 supporters chauffés à blanc ! Quelle fête !

Excitée comme une puce, je rejoins ma place, enfile le magnifique poncho bleu, très seyant, qui est censé (si on joue tous le jeu) écrire "Allez les Bleus" dans les tribunes, à condition qu'on ne change pas de place ! (c'est écrit sur l'emballage). Un coup d'oeil à droite à gauche, mouais j'suis pas sûre, tout le monde bouge, je suis persuadée que l'effet sera un gros flop à l'image (en fait non ! J'ai enregistré le match, c'est très réussi ... et je suis une mauvaise langue !!)

Je sors les jumelles (merci Doudou d'y avoir pensé !) : Hiiiiiii c'est Thierry Henri en vrai !!! Whaou regarde, y Zizou !! Et tiens, Monsieur le Premier Ministre, et Rama Yade (et le Président qui arrivera bien plus tard) Oh et là haut, dans la cabine à fond vert, c'est les commentateurs de TFOne ... haaaaaan j'vois pas Lizarazu, il est où ????? On dirait une gamine !
En plusse, je connaissais les noms des joueurs par coeur, j'avais bien révisé au match aller, toute seule chez moi (si maintenant je me mets à regarder du foot alors que Doudou n'est même pas là !) ... tout en posant mon nouveau vernis à ongles "gris flanelle" (une tuerie) (et de 2)

Et c'est parti, coup de sifflet, on y va ! Je ne reviendrais pas sur le côté technique paske çà ne m'intéresse pas vraiment (et vous sûrement pas non plus) et pi on n'est pas sur Telef**t ici ! (même si je pense que les Irlandais méritaient de gagner, ils étaient sur tous les ballons, la qualité de leur jeu était franchement supérieure à la nôtre, m'enfin c'est mon avis)
Ce qui m'intéresse moi, c'est l'ambiance ... et de ce côté, je peux vous dire que les 20 000 Verts ont fait beaucoup plus de bruit que les 60 000 Bleus ! Debout du début à la fin, çà chantait, çà criait, çà applaudissait, plus motivés tu meurs ! Ils étaient comme possédés par le démon du ballon rond !
J'étais moi aussi grisée par l'ambiance, la Marseillaise à tue-tête, les sifflets paske oui, il FAUT siffler les sélectionneurs et les adversaires qui quittent le terrain lors des changements, c'est comme çà, c'est la tradition, les hurlements hystériques : "mais poutain les gars, c'est quoi ce gros trou là ! Y a personne en attaque m*rde !!" (je deviens très vulgaire dans ces moments-là !)
L'attente, la pression, l'excitation ... y a pas à dire, c'est vraiment pas la même chose qu'à la télé.

Mais quelque chose est venu gâcher ma fête, ou comment la main de Titi a bien plombé l'ambiance ! Je veux pas jeter de l'huile sur le vinaigre, mais tout le monde l'a vue, autour de nous, et çà s'est ressenti direct : une explosion de joie coupable car on savait que quelque chose clochait ! Et cette sensation est restée palpable, en suspend dans les airs jusqu'au coup de sifflet final.
Au retour vers la station de RER (c'est malin ces prolongations, on est à la bourre maintenant !), gros malaise. La même foule de supporters bleus qu'à l'aller, mais silencieux, gênés et culpabilisés ... pas d'effusions de joie, pas de "you hou, on a gagné !!" ... les frites-saucissiers se demandaient ce qu'il se passait, "bon on a gagné ou pas ? pourquoi ils font cette tête ?"
Tout le monde a fait la queue bien gentiment en attendant de rentrer dans la rame, genre "bon, qu'est ce qu'on fait ?"
On est partis assez vite , on n'a donc pas croisé d'Irlandais dehors (ils ont du rester plus longtemps dans le stade, sonnés, incrédules et furieux ... on ne peut pas leur en vouloir)

Donc moi, Titi, j'le cause plus paske il m'a fusillé ma fête, ma bonne ambiance, adieu les Bisounours, finie la grande communion des supporters, tous unis dans la grande famille du foot !
Juste pour çà ... le reste, je crois que tout le monde s'en tamponne, de mon avis !


Bon moi, le foot autant vous dire que je suis vaccinée ... jusqu'à la Coupe du Monde au moins !
Nan paske maintenant que j'ai goûté au Stade de France voyez, çà va me sembler tout naze sur ma petite télé !

Je pourrais toujours me consoler au Stade du Pays d'Ici, que j'ai vu de l'intérieur pour la 1ème fois (depuis 6 ans que j'y habite) mardi soir, à l'occasion du match France - Slovénie "espoirs" (les Bleuets, les p'tits Bleus donc) (et de 3) ... eux ils ont gagné aussi, mais bien quoi, j'dis çà j'dis rien ... grosse ambiance aussi ... 11 000 spectateurs quand même ...

Donc bon, je veux pas dire ... mais 3 matches de foot en moins d'une semaine ... je crois que mon mec commence à avoir une mauvaise influence sur moi !
Allez viens mon Doudou, ce ouikende, on va faire du shopping à Lille ... siiiii, oui c'est obligé, tu me dois bien çà ! ;)

Sur ce, c'est tout pour le moment.

mercredi 18 novembre 2009

Goodbye Forever ... ou le fin mot de l'histoire

Suite (et fin) du drame de la semaine dernière ...

Avant toute chose, je tiens à vous remercier de vos réactions dans les commentaires, je suis rassurée de voir que je ne suis pas la seule à trouver çà "pas normal" de déballer la life des gens à des inconnus : même si il n'est pas tenu au "secret professionnel" au sens stricte du terme, il n'est pas dispensé d'avoir un minimum de discrétion concernant la vie privée de ses patients.
Minimum de discrétion et de bonne éducation qu'il ne semble pas avoir, vu les remarques désobligeantes qu'il m'a faite. J'ai failli imprimer mon post et vos messages et lui faire parvenir sous pli anonyme, mais finalement non.
Je vous avoue, j'ai repensé à cette séance toute la semaine, j'ai raconté çà à tout le monde, à Doudou, à ma famille, (mon Papounet, trop adorable, a essayé de me faire avaler que par "taillée dans la masse", il avait sûrement voulu dire "musclée et tonique" ... il est gentil mon Papounet, et il aime pas me voir triste :) )
Bref, j'ai ruminé çà toute la semaine et lundi 18h, j'étais fin prête à revoir pour la dernière fois mon cher kiné !

A peine arrivée, le Mufle me demande comment s'est passé mon rdv avec le chirurgien n°2, je lui raconte (et j'en profite pour vous raconter aussi, mais à lui, je lui ai donné moins de détails qu'à vous !) :
J'ai eu un bon feeling avec ce chir aussi, il a pris le temps de m'écouter, puis m'a clairement expliqué, radios et IRM à l'appui, le comment du pourquoi de mon problème. Je le savais déjà à peu près, mais disons que là, j'ai vraiment toutes les infos et je comprends mieux. C'est un problème de naissance que j'ai donc depuis toujours, qui ne s'est pas déclenché plus tôt du fait de mon parcours sportif de haut niveau et qui aurait très bien pu ne jamais me poser problème ... mais il y a eu la première luxation il y a 9 ans ... la porte ouverte à toutes les fenêtres à l'instabilité rotulienne chronique.
Puis il m'a examiné, m'a demandé si mon genou était encore douloureux, je confirme : depuis quelques semaines, j'ai mal en continu et d'autant plus après ma séance de kiné (c'est vrai). Il me dit que c'est pas étonnant, que j'ai un épanchement qu'il faut soigner et que la kiné sur un genou douloureux, c'est pas bon (et toc, depuis le temps que je lui répète, au Mufle, que j'ai mal !). Donc prescription d'anti-inflamatoire et de cartilage.
Selon lui, si on peut éviter la chirurgie dans un premier temps, c'est mieux (et çà évite la cicatrice, qu'il a dit !). Il veut essayer de muscler d'abord, j'ai donc 25 (!!) séances de kiné, méthode différente cette fois (je ne sais pas encore chez qui je vais aller, mais je sais chez qui je n'irais pas !!). Je me suis retenue de dire au Mufle que j'avais déjà mon ordonnance pour ces séances, j'aurais du lui dire, juste pour le plaisir de l'envoyer bouler quand il m'aurait demandé "on reprend rdv pour quand alors ?" !!
En fin de rdv, j'ai craqué et j'ai quand même posé la question de l'influence de mon poids sur mon problème ... je lui ai parlé des quelques kilos pris qui m'embêtent, et surtout je lui ai répété la remarque du Mufle ... le gentil chirurgien m'a souri et m'a dit que çà n'avait strictement rien à voir, mon poids n'était ni la cause ni la solution de mon problème, et qu'au contraire, une perte de poids serait d'autant plus dangereuse car elle affaiblirait encore plus mon genou et les muscles autour, et que donc un régime n'était pas conseillé (sauf si hyper protéiné, mais j'ai pas l'intention de bouffer des sachets de poudre donc ...) ... vous vous doutez bien que j'ai répété çà texto au Mufle, en insistant bien sur la bêtise d'une telle remarque ... sa seule réaction a été de lever la main en baissant la tête et les yeux, genre "ok, j'ai rien dit !" ... (et toc, dans ta goule !)

Je fais une pause, je me relis, et je m'excuse : ce post est un peu brouillon, j'espère que vous suivez le fil de ma pensée :)

Pour ce chirurgien aussi, la chirurgie est effectivement la solution à terme, même si lui ne voit pas l'urgence. Il veut me donner 3 à 6 mois, le temps de guérir l'épanchement et l'inflamation, et de mettre en place l'opération "remusclage intensif" ... et si dans 6 mois çà va pas mieux, on se revoit et on opère.

Le problème, c'est que dans 6 mois, je peux pas me mettre en arrêt, c'est une période trop chargée professionnellement. L'opération, c'est janvier 2010 ou ... janvier 2011 ! Ce qui veut dire encore un an sur un genou pas stable, à être frustrée de ne rien pouvoir faire, à part attention à ne pas me luxer une nouvelle fois (et j'avoue que cette perspective m'angoisse).

Donc je vais aller voir mon médecin traitant pour en parler avec lui, maintenant qu'il a les 2 compte-rendus de rdv avec les 2 chirurgiens. Mais hônnetement, je ne pense pas annuler ma réservation de 4 jours / 3 nuits en chambre "grand luxe" à la Polyclinique de Reims en janvier 2010, avec atelier "bloc opératoire" :)

Et pour en finir avec le Mufle, je lui ai fait mes adieux. Je crois qu'il croit qu'on va se revoir pour ma rééduc ... ou pas !
Le pauvre a du être un peu vexé de la réflexion du chirurgien sur le fait de s'obstiner à faire un même exercice alors que c'est douloureux ... il a tenu du coup à terminer la séance avec un nouvel exercice ... que j'ai donc fait une fois, pendant les 5 dernières minutes ... le truc trop utile donc ... sûrement pour se donner bonne conscience ... nan mais quel con !

Avant de tourner définitivement la page, je me dois quand même de vous raconter sa dernière boulette ... si ...
J'ai donc appris que si çà avait duré siiii longtemps pour que la SéCu et ma Mutuelle me remboursent la première série de 10 séances, c'est pas paske les fonctionnaires ne sont pas efficaces (j'avais à l'époque failli appeler pour les enguirlander, j'avoue !) ... mais tout simplement paske Môsieur le Mufle avait oublié de faire le nécessaire et d'envoyer mon dossier ... sans déconner, çà m'a tellement pas étonnée que je suis restée zeeeeen :) ... et je suis partie, sans me retourner ...

Allez, goodbye forever !!

Sur ce, c'est tout pour le moment.

mardi 10 novembre 2009

Mon kiné est un mufle

... et j'espère qu'il ne lit pas mon bloug ! ... oui enfin çà m'étonnerait qu'il le fasse ... mais bon, on ne sait jamais !

Toujours en rapport avec mon genou en kit (j'en ai commandé un bionique, de genou, au PapaNowel ... si je suis exaucée, j'annule l'opération en janvier ! Yihaaaa!), je poursuis mes séances de kiné, il m'en reste encore une à faire, mais j'aurais bien voulu que celle d'hier soit la dernière ... manque de bol, c'était l'avant-dernière et il va falloir que je me tape ce p'tit con une dernière fois ... ben oui, après ce qui s'est passé hier soir, il est absolument hors de question que je lui confie la rééducation de mon genou 2.0 fraîchement retapé !! Si j'avais un doute, maintenant je suis sûre.

Donc hier, tout avait bien commencé, on discutait tranquillement, sympa tout çà ... et on reparle de l'opération quand je lui signale que jeudi aprem, je vois un autre chirurgien du genou en région parisienne, pour avoir un deuxième avis, pour être bien sûre que c'est la seule et meilleure option pour moi.

[Je vous rassure, je me suis faite à l'idée de l'opération et je sais que c'est ce qu'il me faut, mais on m'a conseillé de prendre un 2ème avis, même si la date est déjà bookée, juste pour confirmer ... ce que je vais faire jeudi donc]

Dialogue ...

LUI : "... et puis il faut faire attention à votre poids aussi ... paske 1kg en plus, c'est 4kg de plus sur le genou ... donc 2kg, c'est plus 8kg sur le genou, et ainsi de suite."

MOI (un peu surprise, pourquoi il me balance çà maintenant ?) : "Oui oui, je sais."

LUI (il insiste) : "Nan paske par exemple, Mme Truc, vous la connaissez ?"

MOI (perplexe) : "Nan ..."

LUI : "C'est la dame du magasin d'en face ... et ben avant elle était très grosse hein, et ben elle a perdu 60kg, ben tous ses problèmes de genoux se sont envolés ! Bon certes, c'était pas le même problème que vous hein, elle c'était de l'arthrose. Mais quand même hein ! Comme quoi ..."

MOI (sur le c*l, un peu vexée mais pas trop) (avec le sourire ... forcé) : "Déjà, moi, si je perds 60kg, reste plus rien ... mais bon passons, je vais faire comme si j'avais pas entendu ... ce que vous essayez de me faire comprendre, c'est que si je perds disons 5 ou 10kg, mes problèmes seront résolus ?? Je veux dire, mes ligaments vont se retendre, mon tendon rotulien va se recentrer et ma trochlée va se creuser un peu pour bien accueillir ma rotule ... fini les luxations, l'instabilité rotulienne, les douleurs, ... la faim dans le monde, la pauvreté, ... plus besoin d'opération, je serais guérite, plus de problèmes de genou, je perds 5 kg (allez 10, si déjà j'y suis) et hop je peux refaire du ski, du badminton, comme avant ?! Franchement, çà va solutionner mon problème ???? Hein ???"

LUI (ratatiné sur son tabouret, avec un petit sourire en coin) : "Non ... mais çà pourra peut-être vous soulager ..."

MOI (un peu plus vexée, mais stoïque, quoique ... je bouille un peu à l'intérieur) : "???"

J'étais un peu sonnée, je ne savais pas trop quoi répondre à cela ... et s'il n'avait rien rajouté, je pense que l'affaire aurait été close, on disait qu'il a dit çà comme çà, en parlant de généralités, pas de quoi se sentir visée ... bref ... mais non, il a fallu qu'il l'ouvre, il s'est senti obligé de rajouter ...

LUI : "... nan paske quand même, vous êtes un peu taillée dans la masse" (en écartant ses coudes formant 2 (grosses) parenthèses)

[prends-toi çà dans la guoule !!]

MOI (je rêve ?!) : "... ah ben merci ... quand même ..."

C'est tout ce que j'ai pu sortir de ma bouche à ce moment ! Mon kiné m'a tuer !! J'ai halluciné, je l'ai regardé avec mes yeux revolver (çà sert à rien mais çà fait son petit effet) pi j'ai baissé la tête pour m'en retourner à mes exercices, sans plus rien dire ... oui j'ai budé très fort.

[petit blanc]

LUI : "Pi juste après l'opération, quand vous serez immobilisée, faudra faire attention à ne pas grignoter ..."

MOI (ah tiens, finalement il me faut quand même l'opé, un bon régime çà suffit plus ?) (non mais pour qui il se prend, pour mon conseiller W*ight W*tcher ??) : "Mais je ne grignote pas."
(oui je sais c'est nul comme répartie, mais j'étais plus en état de réfléchir, j'étais rouge pivoine à l'intérieur et à l'extérieur)

LUI : "Oui oui bien sûr, non mais je dis juste ... paske quand on s'ennuie, on grignote pour passer le temps ... va falloir vous trouver de l'occupation."

MOI (plus sèche qu'un saucisson) : "Moi je ne grignote pas quand je n'ennuie. Et ne vous inquiétez pas pour mes occupations !" ("espèce de no-life", j'ai eu envie de rajouter, mais je me suis abstiendue !!)

Je vous laisse imaginer la bonne ambiance qui régnait après çà dans le cabinet ... je n'ai plus rien dit de la séance, je me suis levée, rhabillée et je suis partie.

Non mais quel p'tit con ! Pardon mais c'est vrai ! Est-ce que c'est des choses à dire çà ??

Certes ... c'est vrai que j'ai pris quelques 3 ou 4kg depuis quelques mois, entre autres paske je suis moins active qu'avant (à cause de mon genou, CQFD !) ... mais quand même ! J'ai pas pris 20kg depuis que je fais mes séances chez lui ... de quoi je me mêle ??
Bien sûr, comme toutes les filles, je me trouve un peu trop ronde, je me rêve plus fine, avec quelques kg en moins, plus ferme, plus tonique, tout çà, avec des yeux de biche et des lèvres pulpeuses, et des jambes de 1m30 ... mais c'est ma vie, c'est comme çà, et mon Doudou m'a connu comme çà et m'aime comme çà ...

Le pire, c'est qu'il a réussi à me faire douter ... genre si je perds du poids, tout peut effectivement s'arranger et peut-être plus besoin d'opération ... ?? ... honnêtement je ne pense pas ... mais je vais quand même en parler au chirurgien ... pour être sûre ...

J'avoue : ses mots m'ont vraiment blessée, je ne m'attendais pas à me prendre çà en pleine face en y allant ...

Ah je comprends mieux pourquoi il y a quelques semaines, il m'a déroulé son argumentaire de vente, ventant les mérites de sa formidable machine à palper rouler pour aspirer la cellulite !

Depuis hier soir, malgré les attentions et les doux mots de Doudou, je suis en mode "énervée", je répète "non mais quel p'tit con" toutes les 2 minutes, et j'ai hâte d'en finir avec ses séances !

Nan mais quel p'tit con !

Sur ce, c'est tout pour le moment.


Eh, dites : Le hasard comme par hasard, dans pile 2 mois, je rentre à l'hosto ... yihaaa ! Nan mais quel p'tit con !

vendredi 6 novembre 2009

Bonne nouvelle ... ou pas :)

Il y a 2 choses pour lesquelles Doudou et moi, on se dispute ... enfin, dispute, c'est un bien grand mot, disons que le ton monte, çà chauffe un peu, chacun mitraille ses arguments en béton et essaie de faire fléchir l'autre par des moyens plus ou moins réglementaires ...

La première cause de fight, c'est la cuisine en général (et les crêpes en particuliers) : on ne peut pas cuisiner ensemble sans que çà pète ! Vu qu'on a chacun des méthodes et des façons de faire différentes (normal, on n'a pas appris ensemble), forcément çà critique, "oui mais ma mère elle faisait comme çà, pas comme toi" "oui mais moi ch'suis pas ta mère, c'est moi la fille c'est moi qui commande" !! ... notre première grosse dispute a eu lieu quand on a fait des crêpes pour la première fois ... mémorable ... et chaque session de cuisine commune se finit pratiquement toujours par un "et ben t'as qu'à y retourner chez ta mère, si c'est mieux" !!

Bref ...

La deuxième cause de fight, c'est le grand géant suédois jaune & bleu , spécialiste du meuble en kit, si vous voyez ce que je veux dire. C'est bien simple, moi j'adore, Doudou, lui, beaucoup moins. J'adore flaner dans les allées, en suivant les flèches au sol, comme un bon mouton bien dressé ... j'achète pas forcément quelque chose, j'y vais pas forcément paske j'ai besoin de quelque chose, mais j'aime bien le concept et j'avoue que j'ai du mal à résister au rayon libre service, avec ses bougies, ses petits accessoires de cuisine siiiiii pratiques, ... pi on a toujours besoin de serviettes en papier ... oh t'as vu la plante verte, elle est trop rigolotte ! J'avoue même y être déjà allée le dimanche matin (quand c'est bien blindé) avec une copine, juste pask'il pleuvait et qu'on ne savait pas trop quoi faire d'autre ...

Quand j'y vais avec Doudou, c'est une autre histoire. Déjà, on perd pas de temps, on y va "efficace", c'est-à-dire qu'on a déjà préparé à l'avance sur le ternet la liste de ce qu'il faut pour cette armoire Truvrutske. Pi on va DIRECT à l'endroit où çà se trouve, sans passer par la case I*EA Family ... mais le truc qui m'énerve le plus du plusse, c'est que Doudou, il prend les raccourcis ... et çà ... j'aime pas du tout ! Y a des flèches, ils se sont fait ch*er à faire des parcours et tout, c'est pas pour qu'on bâcle la visite en enpruntant des chemins détournés ... Le clash donc ... scène de ménage juste devant la chambre à coucher Chtuktal ... "Mais t'as déjà vu çà, non ? C'est toujours pareil !" "Non, pas vrai, des fois, y a des nouveautés" "Bon ben moi je m'assoie là, et je t'attends". C'est toujours comme çà que çà se passe. Il s'assoit et m'attends, et moi je prends exeprès mon temps, je regarde absolument tout, je mesure, je prends des notes ... et lui il bouille dans son coin !
Mais attention, c'est pas fini ... On arrive ensuite au rayon de la mort qui tue, aka le rayon libre service ... et à chaque fois il pose la même question "pas la peine de prendre un charriot, si ?" et à chaque fois je lui fait la même réponse "ben si, on sait jamais, si on trouve quelque chose, tu voudrais pas te trimbaler le sac jaune, si ?" et à chaque fois il boude !

Vous le voyez, à chaque fois, c'est folklo ... mais heureusement, il n'y a pas de I*EA au pays d'ici ... il y en a un près de chez ses parents et un près des miens ... on limite donc les dégâts, et çà nous arrive plus souvent de cuisiner ensemble que d'aller nous disputer en public donc !

Sauf que ...

En février 2009, le grand bleu (et jaune) a reçu le feu vert pour s'implanter au pays d'ici ... hin hin ... et la bonne nouvelle du jour, c'est que la première pierre a été posée hier matin ... ouverture prévue à la rentrée 2010 selon certains, en 2011 selon d'autres ... hin hin hin !

Je sens que çà va renforcer notre couple ! :)

Sur ce, c'est tout pour le moment.

jeudi 5 novembre 2009

Dites-moi pas qu'c'est pas vrai !!

Retour à la vraie vie ... enfin ... après une semaine de vadrouille ... un petit retour en arrière s'impose ...

Dimanche 26 octobre 2009 ... ce soir çà y est, c'est le grand soir ... 3 mois et demi que j'attends çà ... ce soir mon rêve devient réalité ... je vais voir PLACEBO en concert ... PLACEBO en chair et en os ... mamma mia !

Alors je ne vais pas vous mentir, l'attente n'a finalement pas été si longue et intenable que çà ... les vacances ... le boulot ... la mise en condition mentale ("on se calme, c'est dans longtemps, pas la peine de s'exciter des plombes à l'avance !") ... j'ai volontairement "oublié" pour me dire finalement, samedi 24 : "P'tain c'est demain !"

Et vu que j'avais mon déplacement pro à préparer, mon esprit était donc occupé à autre chose, ce qui m'a permis de ne pas virer hystérique insupportable pour mon entourage !
Pi faut dire aussi que je ne réalisais pas vraiment ... j'en avais rêvé si souvent, pendant si longtemps ...
La prise de conscience est venue tout doucement, progressivement, crescendo ... au fur et à mesure que nous approchions de l'heure H ...

Se rendre au Zenith ... faire la queue au milieu des fans ... se rendre compte que le public est très différent de ce qu'on imaginait ... (Doudou qui n'est pas plus fan que çà mais qui profite de façon scandaleuse des cadeaux d'anniv qu'il me fait était persuadé qu'on allait se retrouver noyés dans une foule de gothiques aux yeux noirs ... il est mignon !) ... pénétrer dans la salle ... repérer les meilleures places assises (oui on a fait nos p'tits vieux et alors ! Mémé elle a les genoux en kit je vous rappelle, et le docteur il a dit que 5 heures debout, c'est pas le top !) (même si j'ai passé le concert debout) (mais au moins j'avais le choix) ... s'installer ... regarder la salle se remplir doucement, calmement ... mais où sont les excités des concerts de rock ? ... se dire tout d'un coup que "haaaan Doudou tu te rends compte, que là tout de suite, je suis au même endroit que Brian Molko ! Presque dans la même pièce ... c'est pas un truc de dingue !!! Déjà rien que çà, c'est énorme !

... puis une première première partie ... UNITED ... pas prévu çà, si ? ... plutôt pas mal ... le chanteur est original, c'est drôle ils sont tous torse poil, c'est concept ... on dirait quand même un clone de Brian, le chanteur, nan ?

... puis une deuxième première partie ... officielle et annoncée cette fois-ci ... EXPATRIATE ... mouais bof ... c'est beaucoup de sons et de paroles, çà semble brouillon ... j'aime moins ... ou alors j'ai tellement hâte d'entendre du PLACEBO que tout le reste me semble dénué d'intérêt ...

Et pi soudain ... l'heure H ... l'instant X ... toute le monde se lève ... çà va commencer ... tension maximale dans mon petit coeur ... Doudou me glisse un doux "Joyeux Anniversaire mon Amour" à l'oreille ... "Merci, mille fois merci" ... J'ai l'oeil qui pétille ... "Tu ne vas quand même pas pleurer ! Si ?" ... Non, mais non je ne vais pas pleurer ... franchement ...

Le rideau tombe, la musique démarre fort ... trop tard : j'ai les larmes au bord des yeux ... Cà y est : j'y suis !! S'en suivent près de 2 heures de pur bonheur ... alternance de titres du nouvel album et de tubes plus anciens mais indémodables ... il y a (presque) toutes mes favorites ... il y a eu MA favorite ... je suis dans un état second, je ne peux pas l'expliquer : leurs musiques (et souvent les toutes premières notes) me mettent en transe, y a pas d'autres mots ... je les sens résonner dans mon corps, dans mon coeur, c'est tellement meilleur en live !!

Quel bon moment, mes amis !! Quelle soirée !
Alors que dire ?

Certes ils ne s'adressent pas beaucoup au public ...
Certes j'ai trouvé l'ambiance un peu molle dans la fosse par rapport à ce que je m'imaginais ...
Certes les 2 premières parties étaient un peu décevantes ...
Certes le set de PLACEBO était beaucoup trop court ... forcément ... ils auraient pu jouer 4h30 quand même !
Certes certaines réorchestrations n'étaient pas très réussies à mon goût ...
Certes j'ai l'impression que beaucoup de spectateurs ne sont pas des fans ... ne connaissaient pas les paroles, ne réagissaient pas, limite ils se demandaient : "c'est qui déjà qu'on vient voir ce soir ?" Cà a un peu gâché l'ambiance, je trouve ...

N'empêche ... c'était mon premier concert de PLACEBO ... je ne veux garder que le "mieux" et rester sur ma note positive ... Ce soir-là, je me suis endormie avec des lumières dans les yeux et le coeur qui faisait encore boom boom ... "No one can take [it] away from me" ! I've been there, I've seen them ... at last ! C'est confirmé, ce PLACEBO-là me fait vraiment de l'effet :)

Sur ce, c'est tout pour le moment.

dimanche 25 octobre 2009

Au moment où vous lirez ces lignes ...

- j'aurais dormi une heure de plus et c'était pas du luxe, vu la fiesta de ouf qu'on s'est tapé hier soir pour les 30 ans de Lolo (en ce moment, on passe presque tous nos samedis soirs à fêter les 30 ans de quelqu'un ... çà devient lassant, pour nous les jeunes de 28 ans !!)

- je serais en train de finaliser ma valise car je m'en vais en Ecossie et en Britannie pour la semaine ... nan c'est pas du tourisme nan, c'est du travaillage ! Vu comme c'est parti, je suis bonne pour taper du train et de la bagnole ... départ Glasgow ... arrivée Londres ... en plusieurs étapes ... je sens que je vais être bien fatiguée comme il faut en rentrant !

- mais surtout, surtout ... je serais en train de me préparer psychologiquement à vivre un des plus beaux moments de ma vie, j'en suis sûre ... tonight, ladies & gentlemen, PLACEBO live at Le Zenith de Paris !!! Yiiou hou ! Enfin ! Après plus de 3 mois et demi d'attente, je vais enfin réaliser mon rêve d'adolescente et voir mes chouchous de la mort qui tue en vrai ! Je ne réalise pas encore mais çà va viendre, je le sens. Nan mais hiiiiiiiiiiii quoi !

Allez mes loulous, je vous laisse. Pensez bien à régler votre montre à l'heure d'hiver si c'est pas encore fait, pi pensez bien à moi ce soir !
Je vous retouve dans un peu plus d'une semaine, et en pleine forme s'il vous plait !

Sur ce, c'est tout pour le moment.

jeudi 22 octobre 2009

Les EVIL TWINS au pays d'ici !!

Tin tin tin diiiiiiiin ! Oyez oyez, évènement de la plus haute importante !
(Attends, pour une fois qu'il se passe quelque chose au pays d'ici ... !!)

Les EVIL TWINS Margaux & Pacco ont débarqué à Reims pour foutre le dawaaaa ! ... et accessoirement pour dédicacer leurs bouquins respectifs !

Nan, en vrai ils étaient super calmes, mais c'est nous qu'on avait le dawaaaa inside, tellement qu'on était heureux de les accueillir dans notre belle ville, sous un soleil éclatant (oui m'enfin, à l'intérieur de la Fnaque, on se rendait pas bien compte !!)





Hier donc, j'ai quitté le boulot plus tôt, cas de force majeure oblige, c'est pas tous les jours que çà arrive hein !! Rooooh çà va, pour une fois ! Mééééheu, laisse moi tranquille !

Arrivée, garée à la Fnaque, avec mon exemplaire du bouquin de la Miss Margaux sous le bras, je me précipite pour re-acheter la BD de Maé que j'ai déjà achetée et lue depuis quelques mois mais que j'ai filé à ma soeurette et qui est donc bien au chaud dans son appart ... à Bruxelles donc ... çà m'apprendra à prêter des trucs ... elle peut bien la garder maintenant !! ;)

Pi hop, je me glisse dans la loooongue file d'attente ... et j'attends ... j'attends ... çà n'avance pas vite ... j'attends ... ah oui d'accord, y en a qui font dédicacer 12 albums ... ok ... j'attends ... les talons de mes bottes me rentrent dans les talons de mes pieds et il fait au bas mot 32°C dans le magasin ... j'ai chaud ... j'ai soif ... j'attends ...


Pi c'est à moi, je suis genre presque la dernière ... je commence par Monsieur Pacco, qui entame ma dédicace et la conversation en même temps ... je suis hyper impressionnée, j'ai pas préparé mes questions par écrit au propre, impro totale donc, je me sens un peu cruche, mais ils sont tous les 2 si cools et détendus que çà roule tout seul ...

Pacco est comme je me l'imaginais, comme le papa de Maé dans la BD, super sympa et dispo, très drôle et surtout ... il fait tellement jeune !!!! ;)
Ma dédicace est trooop belle, j'adore ... ma Maé-BD, je suis pas prête de la re-prêter !!

(Çà m'en fait 2 maintenant, des dédicaces, souvenez-vous, la BD de Maé, je vous en avait déjà parlé il y a fort longtemps jadis, en avril 2008, quand Papa Pacco m'avait envoyé une petite dédicace trop choupinounette !)


Après quelques minutes de patience supplémentaires, c'est à mon tour de rencontrer Madame Margaux, la vraie ! Pareil, hyper impressionnée de voir qu'elle existe vraiment et qu'elle boit du CoucaCoula, je suis comme une gamine qui ne sait plus quoi dire ! Elle entame ma dédicace, on parlotte un peu ... elle est trop fun, c'te meuf !!

C'est pareil, je ne suis pas surprise, Margaux est comme je m'y attendais, très joulie et charmante, sympa et rigolote, ... la bonne coupine qu'on aimerait toutes avoir ... dis Margaux, tu veux bien être ma coupine ?? Surtout qu'on a un deal maintenant, cf ma dédicace, va falloir qu'elle revienne à Reims !!


J'ai posé quelques questions aux 2, et je me rends compte aujourd'hui qu'il y a mille chose que je voulais savoir, mais non, c'est pas viendu ... et pi en même temps, pas trop envie de les assommer d'interrogations ... juste envie de passer un agréable moment en leur compagnie !

Y a pas à dire, ces deux-là forment une sacrée équipe, on dirait qu'ils se connaissent depuis toujours, je ne crois pas me tromper quand je dis qu'ils sont complémentaires (et çà se voit dans leurs planches à quatre mains), une vraie fille un peu fofolle et un vrai mec un peu cool, le tout saupoudré d'une bonne dose d'humour, d'auto-dérision, de vannage et de taclage au taquet ... bref des styles différents mais une passion commune ... j'adore !


Merci les EVIL TWINS d'avoir bravé les éléments hostiles, la pluie, les embouteillages, ... pour venir au pays d'ici. Et surtout revenez bientôt ... on vous attend avec impatience !


Sur ce, c'est tout pour le moment.



Piqûre de rappel :
PACCO : "La BD de Maé", sur le net et dans toutes les bonnes librairies
MARGAUX : "J'aurais adoré être ethnologue", sur le net et dans toutes les bonnes librairies aussi.